Gousses de vanille

Achetez vos gousses de vanille Bourbon de madagascar

Commander mes gousses de vanille de tahiti

A l'étranger ou en France, quelques conseils pour bien choisir et acheter ses gousses de vanille et quelques astuces pour qu'elles demeurent toujours bien humides.

SAVOIR ACHETER DE LA VANILLE.

 En voyage dans les iles, dans une Foire ou un Salon, sur internet ou au supermarché, dans une épicerie fine, quelques astuces pour ne pas se faire avoir.

Gousse de vanille à l’étranger :

AUX ANTILLES :

Nous avons durant nos salons beaucoup de témoignages de clients qui ont achetés de la vanille lors d’un voyage ou bien dont les amis leur en ont ramenés.

Dans les Antilles, il faut savoir que très peu de vanille est produite, la culture est destinée à une consommation locale, pratiquement confidentielle.

Les vertus des vanilles comme les vanillons dépassent d’ailleurs là bas le cadre purement gastronomique…Vous achèterez donc en grande majorité des vanilles importées de Madagascar ou d’Indonésie, parfois du Mexique.

A MADAGASCAR :

Vaste sujet d’eternels d’ébats autour de la vanille à Madagascar. Rien n' est plus facile à un "vaza" que de se faire avoir par des acheteurs ambulants et même un  « ami « de quelques jours, son guide, etc…

Il faut vous juste vous fier à votre odorat pour être sûr de la qualité de vos gousses parfois vendues par fagotin de centaines de grammes.

Question : L’apparence est-elle celle des gousses que l’on trouve en Europe ou bien les gousses sont-elles très charnues, la peau lisse très peu ridée, avec peu de parfum ?

Si c’est le cas, fuyez ! Cette vanille est loin d’avoir fini d'être préparée, elle moisira dans quelques jours et ne contient que très peu d’arome.

Temoignage d'une cliente : " j'ai acheté un fagotin dans un sachet sous vide, on me dit de ne pas l’ouvrir avant d’arriver en France. Les vanilles ressemblent à celle vendues en France. Que faire ?"

Ouvrez le en y faisant un petit trou et sentez les effluves qui en sortent, elles doivent avoir un fort parfum de caramel, de pruneau, de crème fraîche, caractéristiques de la vanille bourbon.

ATTENTION : Une odeur de rance, de vieux livres, de chaussettes sales  (sic !) FUYEZ ! ces vanilles ont été récoltées (et sans doute volées) avant d’avoir atteint leur maturité sur la plante. Elles ne sont pas assez riches en vanilline naturelle qui évite les infections. Elles vont rapidement pourrir.

Vous avez acheté des vanilles avec l’apparence brillante et à  la flaveur parfaites mais catastrophe ! une fois en France, quelques semaines après votre  retour, elles se couvrent d’un duvet  blanchâtre, pourtant cela ne sent pas le moisi, que faire ?

Pas d’inquiétude ! Vos gousses ont un tout petit peu séchées en surface, la vanilline s’est cristallisée, les gousses sont dites GIVREES.

Il existe 2 types de givre : en cheveux, faisant de très fin et longs cristaux et en étoile, genre flocon de neige. Le premier type est le meilleur indicateur de l’excellente récolte et préparation de vos gousses.

ASTUCE : BIEN CONSERVER LES GOUSSES .

 Il n’y a pas 1001 façons de conserver des gousses, surtout si elles sont en fagotin : le papier « gras » genre paraffiné ou de cuisson, le moins d’air possible et mettre le tout dans un sachet plastic alimentaire épais. Chasser un maximum d’air, tasser les gousses l’une contre l’autre et placer le tout à température  ambiante à l’obscurité. Vous pourrez les conserver ainsi plus de  10 ans !

 DANS LES AUTRES PAYS TROPICAUX :  Ce qui est valable au dessus l’est aussi pour l’achat de vanille dans les autres pays.

Ci dessous en vert les pays ou pousse la vanille, certains sont producteurs exporateurs comme Madagascar, le Mexique, l'Indonésie, La Papouasie ou l'Ouganda, L'Inde...

 

 

 

ET SUR L ILE DE LA REUNION ? :

Dés le début du siècle, nombreux furent les réunionnais à partir planter la vanille à Madagascar.

La production y est donc maintenant assez marginale, découragée par le vol.

Ici aussi on trouve surtout de la vanille de Madagascar moins chère et plus abondante pour satisfaire la forte demande des touristes.

Visiter et acheter directement à la plantation est le plus sûr moyen d’avoir celle du terroir réunionnais. Je vous recommande la Plantation Roulof, renseignez-vous à votre arrivée au syndicat d'initiative de la Réunion. 

Impossible de visiter une foire ou un salon sans tomber sur un stand qui propose de la vanille !

On y trouve malheureusement des revendeurs malhonnêtes.

 Il faut savoir qu’il existe 4 catégories de vanille noires classées suivants leurs qualités décroissantes et 2 catégories de vanilles dites TK, de qualité  inferieures.  Les prix sont évidement fonction de la qualité du produit.

Face aux revendeurs qui cherchent surtout à faire une bonne marge en vous refilant des gousses plutôt claires (qualité médiocre) dans un emballage à deux sous (sachet plastique, tube plastique, gousses en vrac étalées sur la table vendues à l’unité… ce qui garanti que  vos gousses sécheront  très rapidement),  préférez des vanilles dans des emballages de verre hermétique.

Observez la gousse, elle doit être uniformément couleur chocolat foncé, bien luisante, assez large et de taille entre 16 et 18 centimètres. Au nez, écartez toute odeur de moisi ou de mélange d’épices (curry, etc.…) qui prouve que ces vanilles sont anciennes et n'ont pas été maintenue isolée d'autres épices.

Il doit être très facile de faire un nœud simple avec une gousse pour s’assurer de sa souplesse sans qu'elle ne casse.

 Vérifiez également si ces gousses ont reçu une récompense de la part d’organismes magnanimes. Ces jury testent des dizaines de gousses différentes et ont des avis sûrs.

Méfiez vous des exposants annonçant qu’ils sont « producteur de vanille » et qui vendent de la vanille de Madagascar, les organisateurs de salons font confiances aux exposants et ne vérifient quelquefois pas la véracité de leurs affirmations.

Proposez leurs de venir visiter leurs plantations à Madagascar, renseignez vous sur leur site internet si ils sont réellement implantés là –bas avec votre Smartphone….effet garanti !

 

L' EXTRAIT DE VANILLE, 90 % des produits sont de l'  ARNAQUE....

Pas un salon sans des temoignages affligeants de clients arnaqués dans les Iles et dans les salons par de prétendus "huiles de vanille, essences, concrêtes, extraits, sirops" . Tous cela n'est qu'illusion à but mercantile. S'il y a un domaine où la malhonneteté est de rigueur, c'est bien celui des arômes liquides de vanille.

Soyons clair : avec un  prix au litre qui depasse les 80 €, quand vous choisisez un champagne, vous souhaitez le meilleur, le plus authentique, celui réalisé par des vignerons qui connaissent leur metier, qui vous donnerons les garanties attendues pour une telle dépense. Pourquoi ne pas raisonnner ainsi pour vos extraits ?.

Il est bien tentant pour un revendeur malhonnete d'aller reconditionner des extraits 100% chimiques à 5  € le litre (avec des graines de vanilles epuisées vendues au Kg) et  de faire passer cela pour du véritable extrait n'utilisant que des gousses de vanille... Comment confondre ce triste sire ? Reclamez une analyse de son produit, demandez lui si il est producteur ou sinon quel est son fournisseur... n'en avez-vous pas le droit ?. Sa confusion qui en suivra sera bien la preuve de son manque de professionnalisme !.

 


Newsletter

Contactez-nous

Notre service client est disponible du lundi au vendredi de 9h à 18h

Tél. :+33 (0)6.25.64.48.38

Contacter notre service client

PayPal